Sélectionner une page

Olympfit-logo-en-tete

AVEC ALEX, VOTRE PRÉPARATEUR PHYSIQUE EN LIGNE.

ANATOMIE
Il y a environ 17 muscles qui sont insérés sur la scapula, ceux qui nous intéressent particulièrement sont :
• Les trapèzes supérieurs
• Les trapèzes moyens
• Les trapèzes inférieurs
• Les dentelés antérieurs
• La coiffe des rotateurs (4 muscles nous allons voir ça plus en détail un peu plus tard)
• Les deltoïdes
Tous ces muscles jouent un rôle important dans la stabilité de la scapula, et le but de la scapula c’est d’augmenter la mobilité de l’épaule et les degrés de liberté de mouvement du bras.
L’épaule est constituée d’un complexe articulaire qui est composé de 5 articulations. Dans cette vidéo nous allons nous intéressé aux 2 articulations les plus importantes :
La scapulo-thoracique :
la scapula qui est posée sur les côtes et qui va glisser sur la cage thoracique. Les mouvements de l’articulation scapulo-thoracique sont divisés en 3 mouvements de rotation et 2 mouvements de translation :
3 rotations :
Sonnette médiale / latérale
Bascule antérieur / postérieur
Rotation interne / externe
2 translations ou glissements :
Élévation / abaissement
Rétraction / Protraction
Ces différents mouvements de la scapula sont très importants pour permettre une bonne mobilité du bras sans douleurs et sans complications.
La deuxième articulation de l’épaule.
C’est la gléno-humérale
C’est la tête de l’humérus qui pivote contre la fosse glénoide. C’est une articulation très mobile mais très peu stable d’où le rôle des différents ligaments et muscles qui maintiennent l’articulation. Ceci est notamment le rôle principale des muscles de la coiffe des rotateurs, qui maintiennent la tête de l’humérus centrée et compressée contre la fosse glénoide.
BIOMECANIQUE
Le mouvement de la scapula et celui de l’humérus sont synchronisés c’est ce qu’on appelle le rythme scapulo-huméral, il permet :
– de stabiliser l’articulation
– de gagner en amplitude de mouvement
– de garder la tête de l’humérus alignée avec la fosse glénoide
Par exemple lors d’une abduction du bras à 180°, c.à.d quant on lève le bras au dessus de la tête, on a :
– 90° d’amplitude grâce à l’abduction de l’articulation gléno-humérale
– 60° d’amplitude grâce à la sonnette latérale de l’articulation scapulo-thoracique
– 30° d’amplitude grâce à l’inclinaison des vertèbres dorsales

Le premier couple de force est constitué du trapèze (supérieur et inférieur) et du dentelé antérieur qui vont travailler ensembles pour pivoter la scapula en sonnette latérale.
La plus part des problèmes et des douleurs de l’épaule sont liés à un mauvais fonctionnement de ce rythme scapulo-huméral.
Parce que ce mouvement de sonnette latérale de la scapula est indispensable pour libérer l’espace sous-acromiale et éviter l’usure, l’irritation et l’inflammation des différents tissus et tendons.
Les causes d’un mauvais rythme scapulo-huméral sont nombreuses, ça peut être :
• Faiblesse des dentelés antérieurs
• Déséquilibre de force entre trapèzes sup. et inf.
Donc la sonnette latérale ne peut plus se faire correctement
• Manque de souplesse au niveau des grands dorsaux qui sont des muscles adducteurs qui vont s’opposés à l’abduction
• Manque de mobilité et d’extension des vertèbres dorsales qui vont compromettre le mouvement de la scapula.
Le deuxième couple de force qui est aussi très important, c’est le couple coiffe des rotateurs et deltoïde. Ici les muscles de la coiffe des rotateurs sont très importants parce qu’ils vont résister à la force d’élévation du deltoïde qui tend à luxer l’épaule vers le haut. Donc le rôle primordiale de la coiffe des rotateurs c’est de :
• Garder la tête de l’humérus plaquée contre la fosse glénoide
• Garder la tête de l’humérus centrée au milieu de la fosse glénoide
La coiffe des rotateurs se compose de 4 muscles :
• Le sus-épineux qui amorce et assiste le deltoïde lors de l’élévation
• Le sous-scapulaire qui est un rotateur interne
• Le sous-épineux et le petit rond qui sont des rotateurs externes

LE MESSAGE ESSENTIEL A RETENIR c’est que pour un bon fonctionnement de l’épaule, pour des meilleures performances sportives, pour limiter le risque de blessure et augmenter la longévité de la santé articulaire il faut :
1 – Rééquilibrer les forces des muscles stabilisateurs de la scapula et notamment les trapèzes inférieurs et les dentelés antérieurs qui sont très souvent défaillant à cause des mauvaises postures et des programmes de musculation non adaptés.
2 – Rétablir une bonne mobilité et une bonne extension des vertèbres dorsales
3 – Étirer et assouplir les muscles adducteurs qui s’opposent à l’abduction et qui peuvent être raides comme par exemple les grands dorsaux mais aussi les pectoraux.
4 – Renforcer l’ensemble des muscles de la coiffe des rotateurs et non pas que les rotateurs externes.



Pin It on Pinterest